Les valeurs nutritives du Chia

Les valeurs nutritives du Chia
15/02/2017 Drink Wow
Drink Wow
In Blog

La graine de « chia », « tchia » ou « kia », qu’importe, nous parlons ici de la même graine! Sur le devant de la scène depuis les années 1990, elle est désormais catégorisée comme « superfood » ou « superaliment ». Nous pouvons la retrouver de plus en plus en grandes et moyennes surfaces, ce qui est sûr, c’est qu’elle trône dans les magasins bio depuis déjà de nombreuses années. Pourquoi? Pour qui? Pour quels usages? Pour quels avantages nutritionnels?

La graine de chia permet aux végétaliens ou aux intolérants aux œufs et lactose de cuisiner et pâtisser sans difficulté.

Elle représentait un ingrédient phare chez les Aztèques et les Mayas, était considérée comme médicinale et comme offrande aux dieux. Au XVème siècle, cette graine fut interdite à la commercialisation, au même titre que le quinoa. Heureusement, après plusieurs siècles d’absence et de controversions, elle est enfin de retour, et cette fois-ci, pour très longtemps je l’espère.

Intérêt Nutritionnels

Qu’elle soit brune, beige, grise ou blanche, cela ne change que l’esthétisme, elles ont toutes la même composition et les mêmes pouvoirs. Je tiens à mettre en garde les personnes allergiques au lin et au sésame, il est possible que vous le soyez aussi à la graine de chia, car les tests ne sont pas très clairs à ce sujet.

Elle est aussi déconseillée aux personnes ayant de petits diverticules le long du circuit intestinal, car elles peuvent s’y loger et favoriser l’inflammation.

Le chia présente une teneur en protéine très élevée (entre 25 et 30%). C’est une source protéique végétale mais à la différence du soja, des céréales, des légumes secs, cette petite pépite présente une excellente répartition en acides aminés essentiels. La protéine y est « complète » au même titre que la protéine animale.

Le chia présente une teneur très intéressante en oméga 3 (acide linolénique) qui est un acide gras indispensable. L’organisme ne peut pas le synthétiser, il doit donc être absolument apporté par l’alimentation. L’alimentation occidentale apporte bien plus d’oméga 6 et d’oméga 3, favorisant un terrain inflammatoire (blessure, prise de poids, défaillance du système immunitaire, stress). La graine de chia permet en ce sens de rétablir un équilibre oméga 6/oméga 3. Elle apporte aussi un complément vitaminique et minéral : vitamine C (antioxydante), B9 (formation des cellules sanguines), calcium et fer assimilable (contrairement aux autres sources de fer végétales).

La graine de chia est très riche en fibres, ce qui en fait un allié de poids concernant le transit intestinal, le sentiment de satiété mais aussi un allié en cuisine par son fort pouvoir gélifiant. Cette petite graine peut absorber jusqu’à 10 fois son volume en eau (je développe ce point ci-dessous). Les fibres, au contact de l’eau tout au long du tube digestif, se gorgent et forment un « gel ». Ce gel progresse sans être assimilé ce qui favorise la satiété et un transit régulier. Les fibres permettent aussi d’inhiber l’absorption massive des lipides et glucides au cours du cycle digestif. C’est une excellente alternative aux grignotages compulsifs et situations de faim anxiogènes! La différence entre la faim et la soif n’est souvent que mal perçue par l’organisme.

Le chia est naturellement sans gluten et vegan, convenant donc à la grande majorité des régimes alimentaires.

frNutritionist

À propos de l’auteur

“Bonjour! Je suis Tiffany-Skye Varenne, diététicienne-nutritionniste nantaise en free-lance. Passionnée par l’alimentation alternative et très ouverte d’esprit, je m’adapte à tout type de profil et d’objectifs. Semi-marathonienne depuis plus de deux ans, j’applique au quotidien une alimentation adaptée à la course à pied, et peux donc vous aider aussi sur ce point. J’exerce sur Nantes mais aussi à distance, n’ayez plus peur de prendre soin de vous et de votre santé!”